Les écrits

La session des épreuves écrites 2019
Les candidats doivent se référer à la notice 2019 du Concours commun MINES-PONTS, ici disponible, pour connaître les modalités et la nature des épreuves, les centres d'écrits, la publication des résultats d'admissibilité et admission, etc.
LE CCMP organise les épreuves écrites :
Hors Paris et en territoire métropolitain, dans une quarantaine de sites ;
En Outre-mer, sur 5 sites ;
A l'étranger, dans une dizaine de sites.
Liste des centres - 2019

L'usage de la calculatrice et de tout dispositif électronique est STRICTEMENT INTERDIT lors des épreuves écrites.

Les résultats des épreuves écrites seront disponibles le :

MERCREDI 12 JUIN 2019 à partir de 18h

Stacks Image 140
Epreuve écrite de langue vivante
A l'écrit les candidats ont le choix entre les six langues suivantes :

Allemand, Anglais, Arabe, Espagnol, Italien, ou Russe


RAPPEL
L’épreuve écrite de langue vivante est exécutée SANS DICTIONNAIRE et l’UTILISATION D'APPAREILS ELECTRONIQUES (calculatrices traductrices,…) est INTERDITE.

L'épreuve écrite de langue vivante est composée de deux parties : le thème et l'exercice d'expression écrite.

LE THEME
Le thème comporte 120 à 160 mots. Le texte français à traduire peut être tiré d’un article de presse, d’un roman ou d’un essai. Il doit permettre d’apprécier les compétences lexicales et grammaticales du candidat dans la langue choisie, ainsi que ses capacités à distinguer et utiliser les divers registres de la langue.

EXERCICE D’EXPRESSION ECRITE
L’exercice d’expression écrite consiste à répondre à deux questions portant sur un texte en langue étrangère (extrait d’article de presse, de roman ou d’essai), propre à chaque langue et d’une longueur 280 à 350 mots.
La première question permet de vérifier que le candidat a compris le texte et qu'il est capable de l'exprimer dans ses propres mots. La réponse doit être rédigée en  80 mots, plus ous moins 10%. Elle permet d’évaluer les savoir-faire suivants :

  • compréhension du texte,

  • pertinence et structuration de la réponse par rapport à la question posée (on préfèrera les reformulations aux citations du texte),

  • correction et richesse de l’expression.

La seconde question, plus ouverte, sollicite les qualités de jugement et d’argumentation. La réponse doit comporter 180 mots, plus ou moins 10%. Elle sert à évaluer :

  • la correction et la précision des formulations,

  • les capacités d’argumentation (plan, dialectique...),

  • la culture générale et l’ouverture d’esprit (idées et références apportées par le candidat et ne figurant pas dans le texte).

Exemple : SUJET ECRIT LANGUES VIVANTES - 2018